Road To Desert – S.2 – Ep.6

« C’est comme le vélo, ça s’oublie pas… »

On est le 11 octobre, c’est la reprise après une hibernation de presque 8 mois…
Pour cette journée Enduro à Louerre près d’Angers, je serais accompagné de mes amis des Dirty Bears Racer, Franck et Nico adeptes des courses de sable (Touquet Vintage sur DR 600 et l’année suivante Touquet en CRF 450).
Mais maintenant, place à l’Enduro. Concernant nos montures, on sera sur un écrasant monopole de la marque Orange avec un millésime entre 2005 et 2008. Pour ma part ce sera ma fameuse EXC 400 tandis que pour les DBR, ce sont des 250 EXC 2T.

C’est parti pour le premier tour, on est chaud, on a hâte, on s’équipe, et go. Une belle première ligne droite en sous-bois histoire de se mettre en jambe et on enchaîne avec quelques virages biens serrés. C’est la découverte d’un parcours aussi surprenant que magnifique avec des passages de forêt dignes d’un film de Peter Jackson. On s’éclate bien, personnellement, je reprends plutôt bien mes marques avec ma KTM flambant révisée, chaussée de ses souliers tout neufs. (Pneus Enduro et Bib Michelin pour info)

Après quelques hésitations sur certaines directions à suivre, on arrive à la fin du parcours, pas peu fier de notre « chrono », 25 minutes pour un si grand tour, pas mal du tout. Ce bonheur sera de courte durée, environ 10 secondes, avant de nous apercevoir que nos hésitations nous auront amputées de plus de la moitié du parcours. . .

Légèrement désappointé par notre déconvenue du premier tour, enfin, du premier demi-tour, nous nous remotivons à l’aide d’un bon gros café, il ne faut surtout pas se laisser le temps de se refroidir. Allez, c’est reparti, mais cette fois-ci, pour les 30 kilomètres annoncés par l’organisation. Et là, effectivement, on a pu découvrir un parcours mêlant du roulant, des chicanes forestières, des p’tites grimpettes et du dénivelé dans un domaine privé magnifique… Bref, du bonheur, avec une météo plutôt clémente, nous laissant malgré tout quelques bonnes grosses flaques biens boueuses à disposition. Donc, on oublie les 25 minutes pour faire le tour, puisqu’on aura l’occasion de suivre les flèches rouges nous indiquant la route pendant une grosse heure. Retour à l’arrivée, on s’hydrate un peu et c’est reparti de plus belle. Pour le coup, on repart direct avec un rythme plus soutenu et une certaine assurance.

Alors, effectivement, c’est comme le vélo, ça s’oublie pas, en tout cas sur le plan mental … Pour ce qui est du physique, en revanche, le corps oublie plus vite. Rincés les gars, « on se fait un troisième ? On mange ? On fait une sieste ? », autant de questions que de douleurs.
Après notre second tour, plutôt sportif, on décide de prendre notre pause déjeuner, pause qui terminera cette journée. Le temps de manger, de charger 2 motos, la météo commençait à se gâter sérieusement, la 3e moto sera chargée sous la pluie. Un timing parfait pour une journée qui nous laissera un goût de « vite, vivement la prochaine ».

Instagram : https://www.instagram.com/roadtodesert/
Facebook : https://www.facebook.com/RoadToDesert
Merci à MAGAMOTO ( https://cutt.ly/pdNf6uD )
L’Auto-Ecole C.permis (https://www.autoecole-cpermis.com/)
Ultima Displays (https://www.ultimadisplays.fr/)
Reims Pub (https://www.reims-publicite.com/)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :