DAKAR 2021 « infecté » par le virus?!


David Castera, Directeur du Rallye Dakar, déclarait que Rallye de renommée mondiale aurait bien lieu en janvier 2021. Cependant, il pourrait abandonner l’idée visant à traverser plusieurs pays dans le parcours de l’année prochaine. La pandémie de coronavirus, qui a déjà enregistré près de trois millions d’infections confirmées et plus de 200 000 décès dans le monde, a également gravement affecté les événements sportifs. Les sports mécaniques ont dû reporter leurs saison 2020 et beaucoup, comme la F1 ou encore le Moto GP ont dû annuler un certain nombre de courses. Malgré ses annulations, l’équipe du Rallye Dakar poursuit l’organisation de la 43e édition de l’événement l’année prochaine, bien que touchée par l’épidémie de COVID-19.

Pour la première fois en Arabie Saoudite en janvier dernier, il prévoyait de couvrir plusieurs pays lors de la prochaine édition. David Castera se donne 15 jours avant de prendre une décision sur ce point.

« L’idée initiale était d’avoir 2-3 pays, mais nous avons également une option avec un seul pays; nous avons plusieurs options parce que nous ne savons pas comment différentes situations de santé évolueront. Pour le moment, nous n’avons pas pris la décision finale. Dans les 15 prochains jours, nous devons décider définitivement de faire l’annonce officielle de ce que sera le Dakar 2021 début juin »

L’option que la Jordanie et les Émirats Arabes Unis en plus de l’Arabie Saoudite soient sur la route est à l’étude, mais les différentes mesures de santé et passages de frontières compliquent grandement l’organisation d’un rassemblement qui traverserait trois pays. A l’heure actuelle, la solution la plus envisageable reste une course uniquement en Arabie saoudite, avec un itinéraire « 100% nouveau » malgré tout.

« L’Arabie Saoudite est un grand pays qui nous offre la possibilité de faire un Dakar 100% nouveau. Avec une superficie quatre ou cinq fois plus grand que la France, si dans le pire des cas nous ne pouvons visiter aucun autre nouveau pays, je suis sûr que nous aurons encore un bon Dakar » , a expliqué Castera

« Mais tout ce que nous faisons aujourd’hui et dans les prochains mois sera différent: aller au restaurant, faire une promenade, dans le métro, dans l’avion, dans les raids, ce sera exactement la même chose. Nous devrons trouver des mesures pour que cela puisse être célébré, et nous allons le faire, c’est sûr »

Une chose est sûre, Dakar ou pas Dakar, tous les rassemblements sont et seront impactés par cette pandémie. Bien que la discipline ne se pratique pas en vase clos, il ne faut en aucun cas négliger la présence du staff et des pilotes, qui peut rassembler plus de 2000 personnes sur le bivouac. Il faut donc prendre les meilleures décisions pour la pérennité de la discipline tout en garantissant la sécurité sanitaire des personnes présentes sur les différents événements.

photo: Ricky Brabec / AFP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :